FICHE DESCRIPTIVE

 

 


Renault 4cv

RENAULT 4CV 1946-1961
Conçue dans le plus grand secret pendant la guerre la 4CV Renault sera présentée au salon 1946, le premier de l'Après- guerre, devant sa couleur jaune et sa forme inhabituelle pour l'époque les Parisiens la surnommèrent "la motte de beurre". La production en série commence pendant l'été 1947, la première version a un moteur de 760 cm3 et développe 17 cv, c'est le type R1060. Rapidement la cylindrée sera réduite à 747 cm3 afin de rentrer dans la catégorie sportive des 750 cm3 où elle s'illustrera brillamment, cette deuxième génération est du type R1062. Au cours de sa carrière elle sera régulièrement modernisée et cèdera la place à la R4 qui reprendra le même moteur. Ce sera le premier véhicule dépassant le million d'exemplaires en France.
Seul deux t
ypes de carrosserie sont prévus, berline avec ou sans toit ouvrant et plus rarement découvrable.

TECHNIQUE
Type : R1060 jusqu'en 1951 puis R1062
Moteur : 4 cylindres en ligne 747 cm3 (54.5x80). 17 ou 21chevaux à 4100tr/mn. Soupapes en tête et culbuteurs. Allumage par bobine et distributeur. Refroidissement par eau avec pompe et ventilateur.
Transmission : aux roues AR. Boite 3 vitesses et MA 1ère non synchronisée. Embrayage monodisque à sec.
Suspension : 4 roues indépendantes avec ressorts hélicoïdaux; amortisseurs hydrauliques
Freins : Hydrauliques à tambours
Pneus : 135 x 400
Dimensions, poids : 3.6mx1.43m, 595kg en ordre de marche

EVOLUTIONS
1949 : Apparition de la version Luxe.
1951 : La 4CV devient R1062 le moteur passe à 747cm3 par réduction de l'alésage. Le nouveau tableau de bord "à oreilles" apparait.
1952 : La puissance passe à 21cv par augmentation du taux de compression à 7.25.
1953 : Evolution importante pour améliorer la place dans le coffre, la batterie passe à l'arrière et la roue de secours est disposée verticalement dans le coffre. Cette même année voit apparaitre la version service tellement dépouillée quelle ne durera qu'un an.
1954 : Changement esthétique avec la calandre à 3 moustaches et amélioration du confort par un meilleur chauffage et des ouies de désembuage dans les coins du pare-brise.
1955 : Amélioration du refroidissement et apparition de l'embrayage électromagnétique FERLEC.
1956 : Nouveau tableau de bord et thermostarter automatique sur le carburateur.
1958 : Apparition des roues à voile plein comme sur la Dauphine et augmentation de la puissance à 26cv (suivant certaines sources).
1959 : Nouvelle boite de vitesse.
1960 : Les derniers modèles sont équipés de la boite de vitesses de la Dauphine.